Projets artistiques

Présentation Compagnie Artistique Citoyenne

"alluna

Appel aux hommes, aux femmes
Rappelons-nous le chant de la terre
Rappelons-nous, nous-mêmes Rappelons-nous nos «entre-nous»
Rappelons-nous que depuis toujours nous nous réunissons pour nous souvenir que nous étions ensemble
une place pour chacun dans un cercle, unis
Revenons à l'essentiel,
ce premier souffle, le souffle de la terre qui nous enseigne comment vivre ensemble dans une simplicité quotidienne" Rui pour alluna

J'ai créé la Compagnie alluna en 2007

Le mot "alluna" est un nom Kogi qui signifie "ce qui reste". Les Kogis vivent en Amazonie et font partie des peuples « racines ». Ils sont les héritiers de l'une des plus brillantes sociétés précolombiennes d'Amérique du Sud.

L'originalité de cette compagnie est sa composition faite de citoyens-artistes européens, danseurs, musiciens, plasticiens, chanteurs, comédiens ayant chacun un parcours artistique singulier par le fait d'avoir un "autre métier" en parallèle d'être danseur.

Les projets de la compagnie sont ainsi nourris par cette diversité de chemins, humains et artistiques, qui constituent autant de sources d'inspiration et de forces pour explorer et créer selon la « poétique du cercle ».

A travers cette Cie ma recherche s'articule autour de 7 piliers :

° L'intention de se placer au service de la transition écologique actuelle et à venir, de danser pour la terre et avec ses habitants, de s'impliquer sensiblement et politiquement au service du vivant sous toutes ses formes. Je/Nous souhaitons accompagner par l'expérience dansée les enjeux sociétaux qui se présentent, comme les migrations politiques et climatiques ou le passage d'un paradigme où le vivant est étranger et cantonné à un statut d'objet à une reliance sensible, animiste, intérieure à la nature.

° Une approche de la danse qui perçoit le corps humain comme étant régit par les mêmes lois que dans la nature : « Nous ne pouvons être analysés ou soignés indépendamment de la planète. » James Hillman in Ecospychology.

° Le désir de créer et d'improviser à l'extérieur des studios de danse ou des salles de théâtre, dans la nature (en intégrant le plus possible la nature en tant que partenaire dans notre processus de travail et de création) ou dans des institutions sociales, médicales, éducatives, et en proposant des rendez-vous dansés participatifs ( C'est notamment le cas des Planetary Dance et des Danses du Mandala....)

° L'exploration d'une forme de créations artistiques où le « public » est partie prenante de la création, à la rencontre des gens dans leur lieu de vie, de travail, de leur beauté authentique. En écho à « tout homme est un artiste » de Joseph Beuys, je suis convaincue que l'art est à la portée de tous, que l'art et la vie se nourrissent mutuellement, que l'acte de créer est un processus dans lequel cet "humain artiste" s'aventure pour apprendre, apprendre de lui, des autres, du vivant et participer activement à "l'écriture du livre de sa vie", du livre de "la vie" dans une plus grande image…

° La danse comme vecteur de transformation sociale, au travers de projets d'interventions artistiques dans les organisations ou d'une présence artistique interactive dans la ville sous forme d'impromptus (projets menés -par moi, ou la compagnie, ou l'un.e de la compagnie- par le passé à la Prison Centrale des Femmes de Rennes , au Service RMI et Protection Judiciaire de la Jeunesse de Rennes, dans des Maisons d'accueil pour personnes âgées à Mens par ex, dans le cadre d'un programme de réinsertion chômeurs longue durée à Rennes , à la Maison des femmes de Montreuil…)

° L'absence de frontières entre l'art, la vie et les rituels de passage. Depuis la nuit des temps les êtres humains ont dansé, dessiné, chanté, raconté des histoires pour honorer chaque évènement de leur vie quotidienne : la naissance, la mort, la guérison, les célébrations de mariage, la moisson, la fertilité... recherchant le lien vivant avec la nature, individuellement et collectivement, vivant le quotidien comme sacré, l'incarnant au gré du cycle de la vie et des saisons. Avec le temps nous avons perdu cette simplicité et ces pratiques d'art au quotidien. Mon désir est vraiment de partager ainsi la Danse et de nous proposer, à chaque instant , de nous souvenir qu'il n'y a pas de frontière entre l'Art et la Vie mais un processus incessant d'apprentissage qui inter-tisse chaque instant...propositions telles "Les petites Danses du Jour", "Une danse pour Toi"

°L'intégration de pratiques éco-responsables dans la vie de la Cie (qui pourrait prendre forme par ex via restauration locale, biologique, solidaire et encourageant de l'entreprenariat local lors des résidences transports collectifs des membres, production de décors naturels qui retournent à la terre, restitution en extérieur ne nécessitant pas d'éclairage artificiel, interventions hors-les-murs dans la nature…etc etc )

La compagnie se pose en effet résolument dans une démarche d'éco-responsabilités dans ses productions : la reliance au vivant est le fil rouge du projet de la compagnie. Les danseurs se sont d'ailleurs réunis lors de sa création initiale avec pour point central le souhait de « danser pour la terre ». Presque naturellement, il en découle une prise en compte de l'éco-responsabilité dans tous les projets .

- et d'économie sociale solidaire : Nous portons en effet une attention particulière à la dimension sociale des créations, à sa gouvernance et à l'économies des créations (mutualisation, coopération avec les réseaux, durabilité économique du projet et de la Cie alluna).


Pour entendre parler de tout cela autrement , prenez le temps de regarder cette vidéo faite pendant mes interventions " Natural Movement" lors du colloque Somatique & Politique au CND en 2015 ... N'hésitez pas à me contacter pour en parler, partager ... et co-créer des projets ensemble !!!

extrait 3' : https://www.dailymotion.com/video/x3i76ze

vidéo plus complète : 45 ' : https://www.dailymotion.com/video/x3g3q9k


Les grandes étapes de la Cie alluna :

Depuis sa création en 2007, travail de recherche et de création « Danse /Nature/Improvisation »et en parallèle, création de projets / rencontres artistiques pour des institutions sociales, médicales, éducatives. Co-organisation de courtes « résidences urbaines artistiques & art-social » : présentiel d'une semaine au sein d'un village, d'une ville avec des rendez-vous dansés "participatifs" vers et avec les habitants ("Voyages à 3 temps", « Petites Danses du Jour », « Une danse pour toi », « Danse du Mandala", « Planetary danse » ...).

En 2011, reconnaissant la démarche et le travail de recherche mené par Marie Motais au sein de sa cie alluna, Anna Halprin, invite la compagnie en résidence de création chez elle aux États-Unis pendant 3 semaines.Ce temps partagé fut essentiel et exceptionnel !

Cette résidence fut l'occasion d'une transmission importante de la part d'Anna Halprin vers Marie Motais autour du processus de création, et de partages essentiels à travers cette recherche commune : celle de la connexion de l'humain à la nature à tous les niveaux de l'Etre. Anna proposa de nous transmettre une séquence de mouvements inspirée de Spirit of Place, sa dernière pièce créée avec son mari Lawrence Halprin . C'était en effet pour elle une pièce majeure car reprenant toutes les dimensions de sa recherche et particulièrement celle de la connexion de l'humain à la nature. Nous avons donc co-créé ensemble le "Humantra" tel un canevas méditatif dansé et à partir de cette séquence est né le projet "A time for Everything/ Empreintes " que j' envisageais de présenter en France et en Californie en collaboration avec Anna... Par manque de producteurs, malgré l'accueil chaleureux que ce projet a reçu de la part de plusieurs scènes l'ayant accueilli en résidence au retour, le projet de création n'a pu être mené jusqu'au bout.Il dort paisiblement dans un coin de mon coeur ...Suite à cela et au décès de mon compagnon , la cie alluna a été mise en sommeil en 2013.

J'ai une profonde gratitude pour tous les "humains- artistes" qui ont participé à cette magnifique aventure, certains pendant toutes ces années, d'autres quelques mois seulement : Guillaume Laplane, Hélène Larrodé, Stéphane Vernier, Nina Gütchnekt, Marie Christine Chauvy, Pascal Robert, Elise LeDû-Motais, Sabine DeClerck, Sylvain Legrand, Rui Areyoui, Véronique Cornuaille, Patrick Buret , Chloé Oliver, Silvie Declerck, Marc Silvestre, Béatrice Maine, Nelly Puliero, Clotilde Burte, Anne Blecha, Julia Höefler, MarieChristine Viaud, Chantal Godron, Sophie Galitzine, Mia Delsol... avec la complicité précieuse de magnifiques musiciens/chanteurs Nessim Bismuth , Sarah Patterson, Gavin Franck, Lawrence Kelson, Iwan Bergen , François Garny, Michel Seba, Isabelle Bagur et JeanPaul Raffit.

Au printemps 2019 j'ai passé un appel sur ce site et j'ai eu l'immense joie d'être spontanément contactée par plus de 20 personnes ayant le désir de se rassembler autour de ce projet et de répondre à mon rêve de re-créer collectivement une nouvelle compagnie citoyenne. Continuer l'aventure avec moi ... autrement ...
Se relier à la nature, se relier à soi, se relier à l'autre ...

Les premiers temps de travail ont commencé en Juin 2019 avec les mêmes intentions et orientations que la première cie alluna :
Se relier à la nature, se relier à soi, se relier à l'autre
Créer comme toute compagnie de danse et en parallèle agir en inscrivant puissamment cette compagnie citoyenne sur le territoire d'Auray / Quiberon / Terre Atlantique .

Le temps agit et fait son oeuvre à l'intérieur de chacun de nous ! Gratitude !


La prochaine rencontre aura lieu pour le Mois de l'Economie Sociale et solidaire à Auray,avec une Planetary Danse que nous emmènerons le Vendredi 27 Novembre vers 18h30 sur le Parvis du centre Culturel Athéna ( plus d'infos à venir).

Si vous vous sentez appelé.e., que vous soyez danseur, chanteur, comédien, musicien ...ou autre "rebelle créatif" ,merci de me contacter par email , je vous accueillerai avec plaisir !


( cf plaquette de la compagnie initiale ...)